C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Fauteuil et tabouret, Relaxer, 1970
Werner Müller
Fauteuil et tabouret, Relaxer
Werner Müller,

Fauteuil et tabouret, Relaxer,
1970

Werner Müller
*2017
g
[{"lat":47.382911039862925,"lng":8.53585500553993},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Relaxer Werner Müller Fauteuil et tabouret
  • Relaxer Werner Müller Fauteuil et tabouret
6
7
Écouter le text
j

Werner Müller (1924-1995), architecte et visionnaire, s’est beaucoup intéressé aux sièges et crée le Relaxer, un fauteuil de détente moulé en polyester. La forme évidée dans le dossier sert d’appui à ce qui ressemble à une raie manta se balançant sur deux ailes.

Werner Müller, également connu comme « Seepark-Müller » ou sous le pseudonyme de W. M. Anderwerd, est architecte, designer, inventeur et essayiste. Il étudie l’architecture à l’EPF de Zurich et fait une formation complémentaire d’architecte-paysagiste. En 1956, il devient célèbre du jour au lendemain avec son projet de construction sur le lac de Zurich. Mais le projet comprenant un parc interdit aux voitures et des immeubles, il est rejeté en 1974, même dans sa version minimale. De même, le plan de Werner Müller pour les Jeux olympiques d’été à Zurich reste lettre morte. Il se fait remarquer non seulement pour ses idées urbanistiques, mais aussi pour ses innovations techniques, telles que le train compact, un tramway monorail (1973), un stylo-plume pour aveugle, un cube de lait ou une culotte qui ne glisse pas. Ses meubles sont moins connus, mais tout aussi radicaux. Werner Müller qualifie le Relaxer de frère domestiqué de la chaise longue, qui déplace la détente de la terrasse ou du balcon au salon. Son but est d’améliorer l’ergonomie de la position de détente, intermédiaire entre la position assise et la position couchée. Car l’homme est souvent assis, mais mal assis. Bien que moulé, le siège à trois pieds semble être découpé puis modelé. La chaise longue et le tabouret sont fabriqués en édition limitée en rouge, violet et blanc, vendus chez Wohnbedarf AG et Jürg Bally et utilisés notamment dans une piscine zurichoise. (Renate Menzi)

Sessel und Hocker, Relaxer, 1970 (Produktion bis 1978)
Entwurf: Werner Müller
Herstellung: H. P. Spengler Erben, Rümlang, CH
Material/Technik: Polyester, glasfaserverstärkt, Gelcoat, eingefärbt
Sessel 80 × 86 × 108 cm, Hocker 33 × 49 × 54 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Design, Zürich 2014, S. 263.

Werner Müller, «Sind wir ein Sitzwesen?» Nachlass Werner Müller, Stadtarchiv Zürich.

Légendeso

Sessel und Hocker, Relaxer, 1970 (Produktion bis 1978), Entwurf: Werner Müller
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Entwurfsskizze Sessel, Relaxer, 1970, Entwurf: Werner Müller
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Werbeblatt, Relaxer – Liege aus glasfaserverstärktem Polyester, um 1970, Auftrag: Spengler Erben Rümlang, CH
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK