C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Jouet, Fuchs 6, 1944
Antonio Vitali
Jouet, Fuchs 6
Antonio Vitali,

Jouet, Fuchs 6,
1944

Antonio Vitali
*1022
g1H1
f Objet e
[{"lat":47.38284838397482,"lng":8.535691055513894},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Fuchs 6 Antonio Vitali Jouet
  • Fuchs 6 Antonio Vitali Jouet
  • Fuchs 6 Antonio Vitali Jouet
  • Fuchs 6 Antonio Vitali Jouet
6
7
Écouter le text
j

Antonio Vitali (1909-2008) commence par sculpter des jouets en bois pour ses enfants, puis le sculpteur professionnel s’installe à son compte et fabrique de magnifiques formes animales simplifiées dans son atelier. Ses animaux sont commercialisés à l’étranger et se distinguent des jouets du commerce par leur simplicité et leur qualité plastique.

Après une formation de sculpteur à Zurich et Paris, Antonio Vitali devient père à l’âge de 23 ans et veuf peu après la naissance de son second enfant. Durant les années de crise, il gagne sa vie comme photoreporter jusqu’à ce que la guerre éclate. Antonio Vitali fait alors son service actif, se remarie et a quatre enfants en 1942. Le budget très serré de la famille l’amène à fabriquer leurs meubles et à sculpter des animaux en bois. Il observe comment les enfants jouent et constate qu’ils n’ont pas besoin de reproductions naturalistes, mais qu’ils voient également des animaux ou objets dans des morceaux de bois aux formes fortuites. Cette expérience et l’anthroposophie de Rudolf Steiner le renforcent dans sa voie vers l’abstraction formelle. En 1944, il s’installe à son compte et ouvre son propre atelier. En 1951, Johannes Itten expose des jouets d’Antonio Vitali au Kunstgewerbemuseum de Zurich. Max Bill les décrits dans son ouvrage Form en 1952 : « Les lignes claires de ce jouet pour enfant, un jeune chevreuil, en font une statue miniature parfaite. Les nervures du bois rehaussent son expression. Les formes ne sont pas seulement justes d’un point de vue esthétique, elles tiennent compte de la main enfantine. » Les jouets d’Antonio Vitali sont connus jusqu’aux États-Unis. Pour répondre à l’augmentation de la demande, il essaie d’utiliser des machines de coupe. Mais aussi simples que puissent paraître la plastique des formes, les machines sont incapables de les fabriquer dans la qualité voulue. Elles nécessitent le savoir-faire d’un sculpteur et doivent être poncées une par une à la main. (Renate Menzi)

Spielfigur, Fuchs, 1944
Entwurf: Antonio Vitali
Produktion: Creative Playthings, New York City, US
Herstellung: Werkstätte Antonio Vitali, Thalwil / Sornico, CH
Material/Technik: Palisander
6 x 26 x 3,5 cm
Donation: Antonio Vitali
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Design, Zürich 2014, S. 146.

Max Bill, Form. Eine Bilanz über die Formentwicklung um die Mitte des XX. Jahrhunderts, Basel 1952.

Antonio Vitali – Spielzeugdesigner / Creator of Toys, Weingarten 1994.

Légendeso

Spielfigur, Fuchs, 1944, Entwurf: Antonio Vitali, Donation: Antonio Vitali
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Spielfigur, Gans, 1960, Entwurf: Antonio Vitali, Donation: Antonio Vitali
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Spielfigur, Kleine Wippente, 1946, Entwurf: Antonio Vitali, Donation: Antonio Vitali
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Kinderschaukel, Schaukelschnecke, um 1960, Entwurf: Antonio Vitali, Donation: Claudia Howald
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Puppenhaus, um 1948, Entwurf: Antonio Vitali
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Antonio Vitali

Après des études d’art à Zurich et Paris, Antonio Vitali (1909-2008) commence à fabriquer des jouets en bois. Ses formes abstraites inspirées de l’anthroposophie suscitent l’intérêt. En 1944, le sculpteur fonde un atelier à Zurich et livre d’abord Franz Carl Weber. En 1954, il commence à collaborer avec Creative Playthings, un producteur new-yorkais. En Suisse, il possède des ateliers à Thalwil et Sornico. Entre 1968 et 1975, il en ouvre un à Ravensburg, en Allemagne, pour Otto Maier Verlag. En 1992, Antonio Vitali fait donation de ses archives au Museum für Gestaltung Zürich.