C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Affiche, Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations!, 1968
Atelier Populaire
Affiche, Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations!
Atelier Populaire,

Affiche, Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations!,
1968

Atelier Populaire
*1015
g1F8
f Objet e
[{"lat":47.382866772123634,"lng":8.53565518096832},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations! Atelier Populaire Affiche
  • Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations! Atelier Populaire Affiche
  • Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations! Atelier Populaire Affiche
6
7
Écouter le text
j

Pendant le chaud mois de mai 1968, les façades de Paris se transforment en murs de résistance. Des affiches, dont la force explosive et l’immédiateté sont encore renforcées par le choix délibéré d’une réduction des couleurs et leur caractère amateur, surgissent partout et sont remplacées pendant la nuit. Elles montrent régulièrement le visage instantanément reconnaissable de Charles de Gaulle (1890-1970).

En 1968, des étudiants de l’École des Beaux-Arts se mettent à utiliser l’affiche comme un outil de résistance et à la réinventer. Charles de Gaulle est le héros de ces affiches. Le président de la République de l’époque incarne la société figée dans son conservatisme. Il symbolise la domination autoritaire et l’affirmation de l’État. Il est souvent réduit à une silhouette dont les traits marquants sont un nez imposant, des oreilles décollées, son uniforme de général avec la casquette qu’il prisait tant. Les contours du portrait frontal et satirique sont reliés à un bloc noir auquel son buste est réduit. Le visage de Charles de Gaulle n’en ressort que plus clairement. Le message textuel sur fond noir est clairement lisible. Un slogan ironique est mis dans la bouche du général, faisant allusion à la fois aux dix années de son mandat et aux baisses des salaires, violemment contestées. La situation sociale précaire de beaucoup d’employés est, aux côtés de motifs politiques, la cause des grèves et des soulèvements de 1968. À Paris en particulier, ceux-ci mènent à une rare coalition entre révolte étudiante et manifestations ouvrières. L’image officielle du président est caricaturée de multiples manières. Sur les affiches, de Gaulle est tantôt un dictateur assoiffé de pouvoir, tantôt un pantin manipulé par des intérêts étrangers. (Bettina Richter)

Plakat, Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations !, 1968
Erscheinungsland: Frankreich
Gestaltung: Atelier Populaire, Paris, FR
Porträtierte Person: Charles André de Gaulle
Auftrag: Atelier Populaire, Paris, FR
Material/Technik: Siebdruck
58.5 x 45 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum für Gestaltung Zürich, Bettina Richter (Hg.), Kopf an Kopf, Poster Collection 19, Zürich 2008.

Légendeso

Plakat, Laissez-moi encore dix ans je reprendrai vos augmentations !, 1968, Frankreich, Gestaltung: Atelier Populaire, Paris, FR
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, En Médicine comme partout, plus de grand patron, 1968, Frankreich, Gestaltung: Atelier Populaire, Paris, FR
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, (ohne Text), 1968, Frankreich, Gestaltung: Atelier Populaire, Paris, FR
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, L‘état c’est moi, 1968, Frankreich, Gestaltung: Atelier Populaire, Paris, FR
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Atelier Populaire – May 1968

En mai 1968, de jeunes étudiants en art s’approprient l’affiche comme outil de résistance. Leurs placards sauvagement accrochés de nuit misent sur les raccourcis symboliques ainsi que sur l’association de signes connus et d’inventions visuelles. Truffées de jeux de mots et de clins d’œil graphiques, leurs affiches plaident également pour une politisation joyeuse, inconnue à ce jour. Charles de Gaulle est le héros de ces représentations : l’ancien président de la République incarne de façon exemplaire la domination autoritaire de l’État.