C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Affiche, Zakon i Dolg – Amok (Amoki), 1927
Grigorij Il’ič BorisovNikolaj Petrovič Prusakov
Affiche, Zakon i Dolg – Amok (Amoki),
Grigorij Il’ič Borisov, Nikolaj Petrovič Prusakov,

Affiche, Zakon i Dolg – Amok (Amoki),
1927

Grigorij Il’ič BorisovNikolaj Petrovič Prusakov
*1109
g1D7
[{"lat":47.382885614294125,"lng":8.535630035258762},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Zakon i Dolg – Amok (Amoki) Grigorij Il’ič Borisov Nikolaj Petrovič Prusakov
  • Zakon i Dolg – Amok (Amoki) Grigorij Il’ič Borisov Nikolaj Petrovič Prusakov
  • Zakon i Dolg – Amok (Amoki) Grigorij Il’ič Borisov Nikolaj Petrovič Prusakov
6
7
FR-29-0121.mp3
j

Nikolai Petrovich Prusakov (19001952) révolutionne l’affiche par ses compositions graphiques audacieuses. Souvent en coopération avec Grigori Ilitch Borisov (1899-1942), il conçoit des affiches de film qui transposent la nouvelle perception visuelle des images cinématographiques animées sur la surface statique.

L’invention du cinéma dans les années 1920 mène, dans la jeune Union soviétique, à une rupture radicale avec les formes de perception et de création traditionnelle. La nouvelle technique idéalement incarnée par le montage cinématographique de Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein (1898-1948) est traduite dans l’affiche par de jeunes constructivistes réunis autour des frères Georgi Augustovitch Stenberg (1900-1933) et Vladimir Augustovitch Stenberg (1899-1982). Les frères Stenberg conçoivent eux-mêmes près de 300 affiches de cinéma, qui suggèrent dynamique et rythme à l’aide d’outils expérimentaux.
Les projets de Nikolai Petrovich Prusakov sont encore plus radicaux. Les grilles linéaires, les diagrammes de mouvements et l’alternance entre visages peints donnant l’illusion de photos et petits arrêts sur image font exploser tous les codes visuels traditionnels. Son affiche pour le film Amok en est une bonne illustration. Grâce à leur segmentation, les bouts de pellicule en couleur et en noir et blanc disposés en ronde se fondent en une unique surface ondulée. (Bettina Richter)

Plakat, Zakon i Dolg – Amok (Originalfilmtitel: Amoki), 1927
Erscheinungsland: Sowjetunion
Gestaltung: Nikolaj Petrovič Prusakov, Grigorij Il’ič Borisov
Auftrag: Sovkino, Moskau, SU
Material / Technik: Lithografie
104 × 69 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Anna Kanaï, «Der gedruckte Film. Das konstruktivistische Filmplakat der zwanziger Jahre», in: Wolfgang Beilenhoff, Martin Heller (Hg.), Das Filmplakat, Zürich 1995, S. 90–120

Légendeso

Plakat, Zakon i Dolg – Amok (Originalfilmtitel: Amoki), 1927, Sowjetunion, Gestaltung: Nikolaj Petrovič Prusakov, Grigorij Il’ič Borisov
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, Pervaja i poslednjaja, 1926, Sowjetunion, Gestaltung: Nikolaj Petrovič Prusakov, Grigorij Il’ič Borisov
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, Kino-roman «Predatel’», 1926, Sowjetunion, Gestaltung: Anton Michajilovič Lavinskij
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, Čelovek s kinoapparatom, 1929, Sowjetunion, Gestaltung: Georgij Avgustovič Stenberg, Vladimir Avgustovič Stenberg
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Cinéma soviétique

L’affiche et le cinéma, jeunes médias de masse, sont utilisés délibérément après la révolution russe pour propager les idées de la nouvelle société. On bâtit des salles de cinéma dans les villes, tandis que le cinéma itinérant touche les populations rurales. Les disques colorés de l’affiche de film de Nikolai Prusakov (1900-1952) et Gregory Borisov (1899-1942), qui suggèrent le mouvement dans la statique, anticipent le film en couleurs. Des petits arrêts sur image sont intégrés dans la composition, pendant que les portraits peints en grand format imitent la photographie.