C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Étiquette, Acaralate 25E Geigy – Miticide, vers 1967
Markus Löw
Étiquette, Acaralate 25E Geigy – Miticide
Markus Löw,

Étiquette, Acaralate 25E Geigy – Miticide,
vers 1967

Markus Löw
*1051
g1P5
f Objet e
[{"lat":47.38287517164626,"lng":8.535727600611722},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Acaralate 25E Geigy – Miticide Markus Löw Étiquette
  • Acaralate 25E Geigy – Miticide Markus Löw Étiquette
  • Acaralate 25E Geigy – Miticide Markus Löw Étiquette
  • Acaralate 25E Geigy – Miticide Markus Löw Étiquette
  • Acaralate 25E Geigy – Miticide Markus Löw Étiquette
6
7
Écouter le text
j

Dans les années 1960, la succursale américaine du groupe chimique bâlois Geigy remanie entièrement le design de la gamme de produits agrochimiques dans son propre Art Studio à Ardsley (New York). Elle confie la tâche à Markus Löw (1934-2011), un graphiste qui travaille pendant plusieurs années sur une gamme d’emballage de plus de 100 produits. Des conditions restrictives l’amènent à proposer une solution exclusivement typographique.

En 1956, le service de propagande de J.R. Geigy AG monte une filiale au sein du siège américain à Ardsley, en vue d’y implanter la culture graphique bâloise. Or la tâche s’avère difficile. Après un premier échec, c’est Gottfried Honegger (1917-2016), consultant Geigy, qui, en 1958, saura gagner la confiance de la direction d’Ardsley et ouvrir un atelier maison. En 1960, il recrute le Zurichois Fred Troller (1930-2002) pour le diriger. Le studio promeut principalement des médicaments et des colorants. La publicité des produits agrochimiques, secteur qui réalise les meilleures ventes aux États-Unis, est laissée à une agence américaine spécialisée. En 1962, pourtant, c’est un collaborateur de l’Art Studio, Markus Löw, qui se voit confier la mission de revisiter toute la gamme agrochimique. Recommandé par Gottfried Honegger, son ancien professeur à Zurich, le graphiste s’installe à Ardsley et travaille plusieurs années sur la gamme d’emballages comprenant plus de 100 produits. Ses premiers projets sur lesquels figurent des parasites stylisés subissent le même sort que ceux des conditionnements bâlois : Ardsley les rejette, car la législation américaine impose d’autres règles. Les bidons doivent être étiquetés sur toutes les faces, la quantité de texte et la taille des caractères sont prescrites. Il faut de plus, comme à Bâle, différencier les produits selon un code couleur. Ces restrictions, notamment, amènent Markus Löw à proposer une solution typographique dans la pure tradition minimaliste suisse. (Barbara Junod)

Etikette, Acaralate 25E Geigy – Miticide, um 1967
Gestaltung: Markus Löw
Auftrag: Geigy Agrochemicals, US
Material/Technik: Papier, Offsetdruck
23.5 x 15.9 cm
Donation: Markus Löw
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Karin Gimmi, «Geigy-Grafik in den USA», in: Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Grafik, Zürich 2014, S. 132–135.

Andres Janser, Barbara Junod (Hg.), Corporate Diversity, 2009, S. 61–64, 164–173.

Interview von Karin Gimmi mit Markus Löw vom 7. November, 5. Dezember und 13. Dezember 2006 in der Balgriststrasse 11, 8008 Zürich.

Telefongespräch von B. Junod mit Markus Löw, USA, 13. Oktober 2004.

Telefongespräch von B. Junod mit Gottfried Honegger, CH, 16. September 2004.

Interview von B. Junod mit Gottfried Honegger in seinem Atelier im Lochergut, Sihlfeldstr. 88, Zürich am 22. September 2004.

Légendeso

Etikette, Acaralate 25E Geigy – Miticide, um 1967, Gestaltung: Markus Löw, Donation: Markus Löw
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Kanister, Acaralate 2E – Miticide, um 1967, Gestaltung: Markus Löw
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Etikette, Acaralate 25E Geigy – Miticide, um 1967, Gestaltung: Markus Löw, Donation: Markus Löw
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Etikette, Acaralate 25E Geigy – Miticide, um 1967, Gestaltung: Markus Löw, Donation: Markus Löw
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Etikette, Acaralate 25E Geigy – Miticide, um 1967, Gestaltung: Markus Löw, Donation: Markus Löw
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Etikette, Acaralate 25E Geigy – Miticide, um 1967, Gestaltung: Markus Löw, Donation: Markus Löw
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Le design de Geigy - Publicité médicale, protection de la flore

Avec leur syntaxe formelle moderniste, les supports publicitaires de J. R. Geigy AG, groupe pharmaceutique bâlois, se démarquent de la publicité largement conservatrice en vigueur dans les années 1950 et jusqu’au milieu des années 1960. S’ils ont des traits homogènes (« style Geigy »), ils ne sont pas enfermés dans un carcan visuel. En fonction des secteurs concernés (pharmacie, agrochimie, colorants, produits chimiques), des produits, des prescriptions nationales mais aussi de leurs choix propres, les designers  privilégient le graphisme, la photographie ou  la typographie.