C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Montre-bracelet, GB 100, 1983
Swatch AG
Montre-bracelet, GB 100,
Swatch AG,

Montre-bracelet, GB 100,
1983

Swatch AG
*1042
g1N1
[{"lat":47.382850654117,"lng":8.535749058283841},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • GB 100 Swatch AG
6
7
Écouter le text
j

La première Swatch présentée en 1983 en 12 coloris change le statut et la fonction de la montre-bracelet suisse : elle n’est plus seulement un instrument de mesure du temps dans lequel on investit pour toute la vie, mais un accessoire de mode qui s’adapte aux nouvelles tendances tel un caméléon.

Dans les années 1970, l’industrie horlogère suisse est au plus bas. Le volume d’exportation baisse de moitié entre 1977 et 1983. La première montre électronique à quartz du monde est mise au point à Neuchâtel en 1967, mais c’est le Japon qui commercialise la nouvelle technologie et la Suisse perd son leadership sur le marché de l’horlogerie. La réinvention radicale de la montre suisse par Swatch (Second Watch) a une dimension économique, une dimension technique et une dimension esthétique. Ces trois aspects déterminent pareillement la mise au point et la conception de la Swatch. La simplification de la production est centrale : le boîtier en plastique (fabriqué grâce à un procédé de moulage par injection) sert de plaque de support aux composants, réduits à 51 (contre 91 dans les montres usuelles) et montés de façon totalement automatisée grâce à une technique de soudage par ultra-sons. Malgré cela, la montre à 50 francs fonctionne avec une exactitude de chronomètre grâce à une mini-batterie. En 1983, la Swatch est présentée en douze coloris – il est prévu d’en produire un million au total. Mais le succès de la montre-bracelet en plastique n’arrive qu’avec sa reconversion en accessoire de mode. Entre 1983 et 1989, les créateurs visuels Jean Robert et Käti Robert-Durrer conçoivent cinq lignes au graphisme très varié pour plaire à tous les goûts. La Swatch est ainsi la pionnière de la création stylistique individualisée, qui marquera la culture du produit des années 1990 – des tennis à la brosse à dents. (Renate Menzi)

Armbanduhr, GB 100, Kollektion Frühling-Sommer 1983
Entwicklung: 1980–1982; Produktion: ab 1983
Herstellung: ETA AG, Grenchen, CH
Produktion: Swatch AG, Biel, CH / ASUAG (Allgemeine Schweizer Uhren AG)
Material/Technik: Kunststoff
1 x 3.5 x 24 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Design, Zürich 2014, S. 291.

Lorenz Häfliger, u. a., Stiftung Eisenbibliothek / Georg Fischer AG / SIG Schweizerische Industrie- Gesellschaft Holding AG (Hg.), Beiträge der Schweiz zur Technik. Schweizerische Erfindungen von internationaler Bedeutung, Festschrift zum Jubiläum 700 Jahre Eidgenossenschaft, Oberbözberg 1991.

Claude Lichtenstein, «Die Neugeburt der Armbanduhr aus dem Geist des Graphic Design. Zum Phänomen der Swatch: Robert & Durrer», in: Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Grafik, Zürich 2014, S. 206f.

Phillips de Pury & Company (Hg.), Swatch. The Blum Collection, Hong Kong 2011.

Swatch AG (Hg.), Swatch Watch, A definitive Guide 1983–2000, Biel 2000.

Légendeso

Armbanduhr, GB 100, 1983, Produktion: Swatch AG, Biel, CH / ASUAG
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Armbanduhr, Coloured Love, 1988, Produktion: Swatch AG, Biel, CH / ASUAG
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Armbanduhr, Jelly Fish, 1985, Produktion: Swatch AG, Biel, CH / ASUAG
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Armbanduhren, Vegetable-Set, 1991, Entwurf: Alfred Hofkunst
Abbildung: Swatch Ldt.

Texte de l’expositiono
Montres-bracelets

Non seulement elles mesurent le temps, mais elles témoignent du goût de l’époque par leur caractère d’accessoires ornementaux. Les marques et les designers de montres suisses permettent de retracer l’histoire du design de la montre-bracelet, depuis le bijou traditionnel reçu en héritage jusqu’au symbole high-tech en passant par le produit de mode.