C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Flacon de parfum, Modell Nr. 502: Serpent, 1920
René Lalique
Flacon de parfum, Modell Nr. 502: Serpent
René Lalique,

Flacon de parfum, Modell Nr. 502: Serpent,
1920

René Lalique
*1047
g1O1
f Objet e
[{"lat":47.382864047953845,"lng":8.535729612268483},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Modell Nr. 502: Serpent René Lalique Flacon de parfum
  • Modell Nr. 502: Serpent René Lalique Flacon de parfum
  • Modell Nr. 502: Serpent René Lalique Flacon de parfum
  • Modell Nr. 502: Serpent René Lalique Flacon de parfum
6
7
Écouter le text
j

René Lalique (1860-1945), designer français, est considéré comme l’inventeur du flacon de parfum sculptural. Le serpent séducteur incarne l’intention stylistique de créer une symphonie entre la forme extérieure et les fragrances du contenu.

Dans ce flacon, le parfum, entendu comme jeu de séduction, trouve une forme convaincante grâce à la métaphore du serpent. La bouteille conçue à partir d’un moulage en plâtre rencontre un succès phénoménal et est fabriquée de 1920 à 1937. La tête de serpent aux mâchoires béantes provoque un frisson de peur, tout en nous poussant à la saisir. Le serpent de René Lalique, dont la tête compose un bouchon éminemment sculptural, se prolonge sur le décor en relief sur le devant et sur le dos du flacon en verre. Une peau à écailles orne la bouteille ovale et permet en même temps une bonne prise en main. Les renfoncements frottés en gris, une couleur froide, impriment au décor les contrastes indispensables. Le verre incolore – employé d’abord pratiquement sans exception –, bon marché, est compressé à l’air dans un moule en deux parties, afin de préserver la cavité pour le liquide. Le magnifique bouchon est en verre moulé massif. C’est seulement à 47 ans que le célèbre créateur de bijoux, souhaitant répondre à une commande du parfumeur François Coty, se tourne vers la production en série de verre fonctionnel. Le flacon standard, jusque-là semblable à une bouteille de pharmacie, commence à se diversifier sous son influence, en conjuguant la richesse formelle de l’Art nouveau et les effets du verre. René Lalique conçoit entre autres des flacons pour Houbigant, Guerlain, D’Orsay et Worth. (Sabine Flaschberger)

Flakon, Modell Nr. 502: Serpent, 1920
Entwurf: René Lalique
Material/Technik: Glas, gepresst, mattgeätzt; Kaltfarbe
8.5 x 5.5 x 2.4 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum Bellerive (Hg.), René Lalique, Zürich 1978.

Christie Mayer Lefkowith, L’Art de René Lalique – flacons et boîtes à poudre, New York 2010, S. 134–141.

Légendeso

Flakon, Modell Nr. 502: Serpent, 1920, Entwurf: René Lalique
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Parfumflakon, Ambre Antique, 1910, Entwurf: René Lalique
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Parfumflakon, La Belle Saison, 1925, Entwurf: René Lalique, Produktion: Houbigant, Paris, FR
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Vase, Formose, 1924, Entwurf: René Lalique
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Brosche, Kopf mit Flügelhaube, um 1895, Entwurf: René Lalique
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Flacon de parfum

À la Belle Époque, le commerce des parfums est une industrie du luxe florissante. René Lalique (1860-1945) remplace la bouteille standard par des flacons moulés surmontés de splendides bouchons. Des fleurs évoquent les fragrances, un serpent et des astres nocturnes résonnent de promesses érotiques. Le nom des parfums s’éloigne de la description des essences. Mitsouko convoque l’exotisme, Flèches d’Amour ou Imprudence suggèrent des composants oniriques. Aujourd’hui, les objets du quotidien font vivre le genre : des boîtes de conserve chez Jean-Paul Gautier, des cassettes chez Tom Ford.