C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Couvre-théière, (sans titre), vers 1903
Johannes Christiaan Lebeau
Couvre-théière, (sans titre),
Johannes Christiaan Lebeau,

Couvre-théière, (sans titre),
vers 1903

Johannes Christiaan Lebeau
*1001
g1A4
[{"lat":47.38292239055933,"lng":8.535647134341275},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • (sans titre) Johannes Christiaan Lebeau
  • (sans titre) Johannes Christiaan Lebeau
  • (sans titre) Johannes Christiaan Lebeau
6
7
Écouter le text
j

Au tournant du XXe siècle, les artistes critiquent les produits industriels, cherchent de nouvelles formes et se tournent vers le design d’objets fonctionnels. Christiaan – dit Chris – Lebeau (1878-1945) exécute le modèle complexe de ce couvre-théière à l’issue de longues années consacrées à la difficile technique du batik.

Le procédé de batik utilisé par Chris Lebeau se conforme aux étapes de travail traditionnelles à Java. Pour en donner une description grossière, on peint le produit de réserve, la cire, sur le tissu à l’aide d’un tjanting – un récipient en cuivre monté sur un manche en bois. Le dessin reste ainsi incolore lorsque l’étoffe est plongée dans un bain bleu (indigo). Ensuite, on enlève la cire et on recommence ces étapes pour le bain marron (extrait de l’acacia à cachou aux Pays-Bas). Cette méthode laborieuse requiert beaucoup de patience et d’expérience pour donner un objet fini réussi. Avant même de commencer le travail, Chris Lebeau doit tenir compte des propriétés des colorants, du textile et de la technique de la réserve. Le travail de la cire représente un défi particulier : il nécessite des bains aussi froids que possible pour éviter que les motifs peints ne fondent, mais la cire trop froide peut se briser, laissant passer des veines colorées sur le tissu après le bain de teinture. Ce procédé de teinture textile permet à l’artiste réformateur de créer des petits objets d’art luxueux qui portent toujours sa signature. Il réussit ainsi, comme il le souhaite, à se démarquer des produits mécaniques fabriqués en série. Jules de Praetere, tout juste nommé directeur de la Kunstgewerbeschule de Zurich (École d’arts appliqués) et de son musée, est lui aussi bien conscient de l’importance de ces batiks lorsqu’il achète en 1905 des objets de Chris Lebeau et les expose peu après. Il exploite alors leur potentiel pédagogique pour instruire le public sur ses idéaux en matière d’artisanat d’art et de formation aux arts et métiers. (Rhiannon Ash)

Teewärmer, um 1903
Entwurf/Ausführung: Johannes Christiaan Lebeau
Material/Technik: Seide, gebatikt
24.5 x 33 x 12.5 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Mechteld de Bois, Chris Lebeau: 1878–1945, Assen und Haarlem 1987.

Maria Wronska-Friend, Javanese batik for European artists: Experiments at the Koloniaal Laboratorium in Haarlem, in: Itie van Hout (Hg.), Batik – drawn in wax: 200 years of batik art from Indonesia in the Tropenmuseum collection, Amsterdam 2001, S. 106–123.

Mienke Simon Thomas, Dutch design: A history, London 2008.

Légendeso

Teewärmer, um 1903, Entwurf/Ausführung: Johannes Christiaan Lebeau
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Dekorationsstoff, Umschlagtuch, um 1903, Entwurf/Ausführung: Johannes Christiaan Lebeau
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Möbelstoff, Sitzflächenbezug, 1903, Entwurf/Ausführung: Johannes Christiaan Lebeau
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Seidenbeutel, um 1900, Entwurf/Ausführung: Johannes Christiaan Lebeau
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Christiaan Lebeau – Batiks Art nouveau

Vers 1900, Johannes Christiaan (ou Chris) Lebeau (1878-1945), artiste hollandais, s’approprie comme nombre de ses confrères les processus de teinture du batik, affinés notamment à Java. Dans la technique du batik, on dessine des motifs sur l’étoffe en appliquant de la cire sur les parties que l’on veut protéger de la coloration, avant de la tremper dans un bain de couleur. La pratique de cet artisanat traditionnel par Chris Lebeau exprime l’aspiration des mouvements réformateurs européens à créer des objets utilitaires de grande qualité artistique.