C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Fer à repasser, (sans titre), vers 1927
Maxim AG
Fer à repasser, (sans titre),
Maxim AG,

Fer à repasser, (sans titre),
vers 1927

Maxim AG
*1514
g1I0
[{"lat":47.382847248903715,"lng":8.535715530671041},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • (sans titre) Maxim AG
  • (sans titre) Maxim AG
6
7
Écouter le text
j

En 1930, la moitié des appareils électroniques ménagers en Suisse est produite à Schwanden. Samuel Blumer (1881-1959) y invente un fer à repasser culte pour la société Therma AG, qui, dès 1914, réalise d’excellents chiffres de vente à l’intérieur du pays comme à l’étranger. Sa forme élégante reste immuable pendant des décennies.

En 1904, Samuel Blumer, jeune bricoleur ingénieux et autodidacte de l’électronique, ouvre à Schwanden une modeste fabrique « d’appareils électriques de chauffage et de cuisson ». Les premiers réchauds et fers à repasser s’écoulent bien, la petite entreprise se mue en société anonyme et investit dans une nouvelle halle de production en 1907. C’est le pasteur local qui baptise l’entreprise « Therma ». Samuel Blumer invente deux choses, le corps de chauffe en spirale et une plaque de cuisson à rainures avec un panneau de poudre de chamotte postérieurement trempée. Les deux appareils sont des accessoires fondamentaux et contribuent à l’essor de Therma comme de la totalité de ce secteur industriel. C’est grâce à Samuel Blumer que le fer à repasser devient le premier appareil électrique à entrer dans la plupart des foyers helvétiques. En 1914, il n’existe que 1600 cuisinières électriques en Suisse, mais déjà plus de 85 000 fers électriques ! Therma domine le marché domestique et exporte en France, en Italie, au Danemark et en Norvège. L’entreprise produit bientôt des appareils spéciaux, tels que les fers ovoïdes pour les blanchisseries, des fers à lisser de cordonnier ou des fers à chapeau. À partir de 1911, les résistances chauffantes sont fabriquées dans un alliage de nickel chromé, mais ce n’est qu’en 1931 que sort le premier fer à température réglable Therma. Pendant de nombreuses années, les seules évolutions notables sont celles du design de la poignée – d’abord une monture en bois, puis une barre tournée et enfin une poignée ergonomique en plastique – tandis que la forme élégante du fer nickelé et poli, et pour certains émaillé en couleur, reste identique au fil du temps. (Arthur Rüegg)

Bügeleisen, um 1927
Herstellung: Maxim AG, Aarau, CH
Gusseisen, emailliert. Griff Holz. Stecker Porzellan.
14 × 9,5 × 19 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Design, Zürich 2014, S. 41.

Therma, Therma – Fabrik für elektrische Heizung AG, Schwanden (Schweiz), Katalog Fa Therma AG, 1925–1927.

Therma, 50 Jahre Therma Schwanden, 1907–1957, Festschrift, Schwanden 1957.

Légendeso

Bügeleisen, um 1927, Herstellung: Maxim AG, Aarau, CH
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Bügeleisen (blau), 1904, Entwurf: Samuel Blumer (zugeschrieben), Produktion: Therma AG Schwanden, CH, Donation: Arthur Rüegg
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Doppelseite aus Katalog, Therma-Bügeleisenmodelle für Haushalt und Gewerbe, 1927
Abbildung: Arthur Rüegg