C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Gramophone de voyage, Mikiphone, 1924
Gebrüder Vadàsz
Gramophone de voyage, Mikiphone,
Gebrüder Vadàsz,

Gramophone de voyage, Mikiphone,
1924

Gebrüder Vadàsz
*1037
g1K1
[{"lat":47.38282182330415,"lng":8.535723242022073},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Mikiphone Gebrüder Vadàsz
6
7
Écouter le text
j

La compagnie Paillard, spécialisée dans la fabrication de pièces détachées de précision, met au point le premier gramophone de poche au monde. À la différence des lecteurs MP3 portables d’aujourd’hui, l’appareil pour 78 tours, rangé dans une boîte en fer-blanc, doit être minutieusement monté avant chaque utilisation.

Après l’invention retentissante du gramophone à pavillon et du disque, les fabricants se concentrent sur la miniaturisation des appareils de lecture. Il est possible d’emporter le gramophone en pique-nique dans une mallette dès le milieu des années 1920. Mais l’industrie de précision vaudoise, qui exporte des gramophones montés et des pièces détachées par centaines de milliers, ne veut pas s’en contenter et met au point des appareils pouvant être transportés dans un porte-documents, voire dans la poche d’un pantalon. À Sainte-Croix, Thorens produit un boîtier verni givré de 5×26,6×11,5 cm, qui contient le bras articulé, la tête de lecture, l’amplificateur et la manivelle. La compagnie Paillard, également à Sainte-Croix et apparentée à la famille Thorens, fait concurrence à ce mini-gramophone avec un Mikiphone encore plus compact, qui tient dans une boîte en nickel pas plus grande que la main. Le « first pocket gramophone in the world », fabriqué à 180 000 exemplaires d’après un brevet des frères Vadàsz, originaires de Hongrie, doit être minutieusement monté avant utilisation. Il faut poser la tête de lecture et un résonateur en bakélite en deux parties sur le bras dépliable avant de pouvoir fixer le 78 tours sur l’axe central de la platine. Cette prouesse de mécanique de précision obtient en 1927 le premier prix à l’exposition internationale de musique de Genève. Le Corbusier estime même en 1929 que le Mikiphone est une « manifestation première de l’esprit d’une époque machiniste ». (Arthur Rüegg)

Reiseplattenspieler, Mikiphone, Patent 1924
Entwurf: Gebrüder Vadàsz
Herstellung: Paillard S.A., Yverdon / Ste-Croix, CH
Material/Technik: Messing, vernickelt; Phenoplast (Aufsatz)
4.5 x 11.5 cm (Dose geschlossen)
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Design, Zürich 2014, S. 66.

Lotte Schilder Bär, «Mechanische Objekte – Blickpunkte der Schweizer Präzisionsindustrie», in: Rüegg, Arthur / Tropeano, Ruggero (Hg.), Wege zur «Guten Form». Neun Beiträge zur Geschichte der Schweizer Produktgestaltung, Basel / Boston / Berlin 1995, S. 26–31.

Légendeso

Reiseplattenspieler, Mikiphone, Patent 1924, Herstellung: Paillard S.A., Yverdon / Ste-Croix, CH
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Reiseplattenspieler Mikiphone in geschlossenem Zustand, 1924, Herstellung: Paillard S.A., Yverdon / Ste-Croix, CH
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Reiseplattenspieler Mikiphone in betriebsbereitem Zustand, 1924, Herstellung: Paillard S.A., Yverdon / Ste-Croix, CH
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Reiseplattenspieler Mikiphone mit Schallplatte, 1924, Herstellung: Paillard S.A., Yverdon / Ste-Croix, CH
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Gebrauchsanweisung zum Reiseplattenspieler Mikiphone, um 1924, Auftrag: Paillard S.A., Yverdon / Ste-Croix, CH
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Audio

Les lecteurs de musique portable font parler d’eux dès les années 1920, quand le Mikiphone, un tourne-disque de voyage, est inventé en Suisse. Le design des lecteurs évolue en parallèle de l’apparition de nouveaux supports tels que la cassette, le MiniDisc ou le CD. La technologie numérique MP3 signe l’avènement de la miniaturisation. La mécanique de précision passe alors au second rang. La numérisation se répercute aussi sur les appareils téléphoniques : les fixes ressemblent désormais aux natels (portables).