C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Affiche, Frauenstimmrecht Nein, 1946
Donald Brun
Affiche, Frauenstimmrecht Nein
Donald Brun,

Affiche, Frauenstimmrecht Nein,
1946

Donald Brun
*1030
g1H8
f Objet e
[{"lat":47.382847248903715,"lng":8.53567965612558},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Frauenstimmrecht Nein Donald Brun Affiche
  • Frauenstimmrecht Nein Donald Brun Affiche
6
7
Écouter le text
j

Il est rare qu’une affiche prenne pour motif une tétine surdimensionnée, à la reproduction si fidèle qu’on dirait une photographie. Une mouche s’est posée sur la tétine rouge, elle aussi minutieusement peinte par Donald Brun (1909-1999). Avec cette affiche, le graphiste rejette en 1946 le droit de vote des femmes, qui, en Suisse, ne leur sera accordé qu’en 1971.

Dans les années 1940, l’affiche objective domine la publicité des biens de consommation suisse. Les objets utilitaires du quotidien envahissent la scène. Énormes et d’une présence très sensuelle qui donne envie de les toucher, ils contemplent le monde depuis leur hauteur. Donald Brun a recours à cette esthétique jusque dans son affiche sur le droit de vote des femmes. Ce n’est toutefois pas d’une tétine dont il vante les mérites. L’insecte non plus ne démontre pas la qualité du produit, au contraire des autres affiches de Donald Brun. La tétine à mouche symbolise ici des enfants délaissés. Et le mot d’ordre du vote fait clairement comprendre à qui en incombe la faute : aux femmes, qui négligent leurs obligations maternelles à cause de l’exercice électoral. L’octroi tardif du droit de vote aux femmes fait partie des chapitres peu glorieux de la démocratie suisse. Il faut attendre les années 1950 pour que s’opère lentement un changement d’opinion, notamment grâce à l’augmentation du nombre de femmes dans le monde du travail. L’affiche de Donald Brun illustre de façon très éloquente les angoisses des hommes face à la prise d’influence croissante des femmes dans la vie politique et sociale et au renouvellement corrélatif des rôles et des obligations entre les sexes. Mais des votations ultérieures sur la question prouvent qu’il est impossible de stopper cette évolution. En 1954, Donald Brun réalise aussi une affiche en faveur du oui. En 1971, enfin, l’égalité des droits entre hommes et femmes triomphe et il est impossible de trouver une affiche s’y opposant dans l’espace public. (Bettina Richter)

Plakat, Frauenstimmrecht Nein, 1946
Erscheinungsland: Schweiz
Gestaltung: Donald Brun
Material/Technik: Lithografie
127 x 90 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Museum für Gestaltung Zürich, Bettina Richter (Hg.), Magie der Dinge, Poster Collection 24, Zürich 2012.

Biographieo
Donald Brun
Donald Brun
*1909 à Basel
†1999 à Clarens

Donald Brun absolvierte zunächst eine Lehre als Reklamezeichner bei Ernst Keiser in Basel und besuchte anschliessend die Fachklasse für Grafik an der Allgemeinen Gewerbeschule bei Paul Kammüller. Danach setzte er seine Ausbildung in Berlin an der Akademie für Freie und Angewandte Kunst fort, wo er bis 1931/32 beim Nestor der deutschen Gebrauchsgrafik Oskar H. W. Hadank sowie bei Ernst Böhm studierte. 1933 gründete er sein eigenes Atelier in Basel. In den Jahren 1945 bis 1947 unterrichtete Brun zudem im Teilpensum als Fachlehrer an der Kunstgewerbeschule Basel. 1977 gab er seine beruflichen Tätigkeiten auf und zog sich nach Clarens an den Genfersee zurück, wo er sich der freien künstlerischen Arbeit widmete. Brun war auf allen Gebieten der visuellen Kommunikation tätig. Mit seinem Plakatschaffen zählt er zu den Werbern der ersten Stunde. Nicht die eigene Künstlerhandschrift, sondern die adäquate Umsetzung der Werbebotschaft war ihm oberstes Ziel. So gehorchten seine Plakate den Anforderungen der noch jungen Konsumgesellschaft. Die Darstellung der Dinglichkeit von Produkten im Stil des Sachplakats steht neben humoristischen, erzählerischen Varianten und grafisch strengen Umsetzungen. Mit seinen Plakaten für Persil oder Bally nahm Brun zudem den Kampagnencharakter heutiger Werbestrategien vorweg. Neben der Gestaltung von Plakaten hatte die Realisierung von Messeständen für ihn primären Stellenwert. 1939 wirkte er beispielsweise an der Gestaltung des Modepavillons an der Schweizerischen Landesausstellung in Zürich mit. Über einige Jahre hinweg war er zudem Ausstellungsleiter der Mustermesse Basel. Brun gehörte zu den Initianten der Alliance Graphique Internationale (AGI) und war einer der Pioniere des Verbands Schweizer Graphiker sowie des Goldenen Pinsels, einer alljährlich für gute Werbung verliehenen Auszeichnung. (Andrea Eschbach)

Source:

Museum für Gestaltung (Hg.), Donald Brun, Poster Collection 2, Baden 2001.
http://poster-auctioneer.com/flip_book/cat/plakatgestalter

Légendeso

Plakat, Frauenstimmrecht Nein, 1946, Schweiz, Gestaltung: Donald Brun
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, Erika Pudding, 1944, Schweiz, Gestaltung: Donald Brun
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, Frauenstimmrecht Ja, 1954, Schweiz, Gestaltung: Donald Brun
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Donald Brun – NON au droit de vote des femmes

Une tétine dessinée avec grand réalisme, sur laquelle est posée une mouche, remplit l’image. Elle incarne les enfants négligés par leurs mères lorsque celles-ci s’engagent en politique. L’affiche de Donald Brun (1909-1999) suscite dès sa sortie des critiques virulentes. Claire Bächlin écrit dans le magazine Vorwärts qu’elle est une insulte « à toutes les femmes, qui, outre la gestion de leur foyer, doivent travailler, mais veillent pourtant à la propreté de leurs enfants et les élèvent pour en faire des adultes en bonne santé ».