C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Tissu décoratif, (sans titre), 1906
Henry van de Velde
Tissu décoratif, (sans titre)
Henry van de Velde,

Tissu décoratif, (sans titre),
1906

*1077
g1W3
f Objet e
[{"lat":47.38290876972334,"lng":8.53572022453693},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • (sans titre) Henry van de Velde Tissu décoratif
  • (sans titre) Henry van de Velde Tissu décoratif
  • (sans titre) Henry van de Velde Tissu décoratif
6
7
Écouter le text
j

Henry van de Velde (1863-1957), artiste influent de l’Art nouveau, considère manifestement lui-même que cette étoffe imprimée en couleurs est représentative de son œuvre textile, puisqu’il la présente dès 1912-1913 dans l’exposition itinérante German Applied Arts, organisée aux États-Unis. L’artiste se tourne à partir de 1900 vers la décoration intérieure, y compris les tissus d’ameublement qui doivent faire écho aux meubles, tapis et objets – également de sa main.

À l’inverse de l’ornementation tissée d’un jacquard, aux motifs complexes et juxtaposés où se succèdent de façon captivante des plages saillantes et plates, l’intérêt des textiles imprimés réside moins dans la technique utilisée que dans leur conception. Le tissu décoratif créé en 1906 est une cotonnade, une armure toile préfabriquée, dense et lisse, déclinée en différentes couleurs et imprimée au rouleau. Elle est sans doute fabriquée par la Textilindustrie AG de Hagen. Le dessin alterne des motifs curvilignes ornementaux, intègre des influences indonésiennes et s’inspire de l’esthétique des batiks javanais, en particulier du ceplok (rosace). L’ornementation épurée de Henry van de Velde, qu’elle soit imprimée ou tissée, se démarque résolument de la prédilection de son époque pour les décors végétaux. Hermann Muthesius, fondateur du Deutscher Werkbund (Association allemande des artisans), qualifie ainsi le Belge de « père du motif abstrait ». Il rend populaire la puissance de la ligne, qu’il copie du mouvement des vagues de la mer et qui devient le fil d’Ariane formel de son design. Les textiles d’ameublement en témoignent par la disposition symétrique des motifs, la structure rythmique et l’alternance subtile des couleurs. (Franziska Müller-Reissmann)

Dekorationsstoff, 1906
Entwurf: Henry van de Velde
Herstellung: vermutlich Hagener Textilindustrie AG, DE
Material/Technik: Baumwolle, bedruckt
23.5 x 13.5 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Linda Tschöpe, Textilien, in: Thomas Föhl (Hg.), Leidenschaft, Funktion und Schönheit. Henry van de Velde und sein Beitrag zur europäischen Moderne, Ausst.-Kat. Neues Museum Weimar, Weimar 2013, S. 328–349.

Thomas Föhl/ Antje Neumann (Hg.), Henry van de Velde, Raumkunst und Kunsthandwerk. Ein Werkverzeichnis in sechs Bänden, Band II: Textilien, Weimar 2014.

Klaus-Jürgen Sempach/Birgit Schulte (Hg.), Henry van de Velde. Ein europäischer Künstler seiner Zeit, Köln 1992.

Légendeso

Dekorationsstoff, 1906, Entwurf: Henry van de Velde
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Möbel- und Dekorationsstoff, Tula, 1902, Entwurf: Henry van de Velde
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Möbelbezugsstoff, 1911, Entwurf: Henry van de Velde
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Dekorationsstoff, um 1905, Entwurf: Henry van de Velde
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Wandteppich, Die Engelwache, 1892, Entwurf: Henry van de Velde
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Zeichnung, Studie mit mehreren geöffneten Passionsblüten, Knospen und einem Blatt, um 1895, Ausführung: Henry van de Velde
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Henry van de Velde – Tissus décoratifs

Après avoir fait des tissus vestimentaires, Henry van de Velde (1863-1957) se passionne à partir de 1900 pour le renouveau du quotidien et « la revitalisation artistique du tissu mobilier ». La demande croissante de textiles d’ameublement l’amène à concevoir des articles au mètre, ornés de motifs rapportés. Ses jacquards en soie artificielle et ses étoffes en lin ou en coton imprimés se distinguent par leurs couleurs intenses et le caractère très vivant de leurs dessins. Le designer crée des décors d’un grand dynamisme dans diverses combinaisons de teintes, pour lesquels il multiplie les emprunts à la faune et à la flore, systématiquement traités de façon abstraite.