C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Pièce de tissu, Bicchieri, 1958
Andrée Brossin de Méré
Pièce de tissu, Bicchieri,
Andrée Brossin de Méré,

Pièce de tissu, Bicchieri,
1958

Andrée Brossin de Méré
*1080
g1X7
[{"lat":47.382899008122116,"lng":8.535739670552175},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Bicchieri Andrée Brossin de Méré Pièce de tissu
  • Bicchieri Andrée Brossin de Méré Pièce de tissu
  • Bicchieri Andrée Brossin de Méré Pièce de tissu
  • Bicchieri Andrée Brossin de Méré Pièce de tissu
  • Bicchieri Andrée Brossin de Méré Pièce de tissu
6
7
Écouter le text
j

Dans les années 1950, les inventions picturales d’Andrée Brossin de Méré (1915-1987), designer textile suisse, mettent le goût de ses clientes à rude épreuve. Ses motifs – gousses de petits pois, couple dansant, verres empilés les uns sur les autres – sont trop insolites.

En collectionnant des objets d’arts décoratifs ou naturels de toutes sortes et en s’imprégnant des univers visuels les plus variés dans les grands musées du monde, Andrée Brossin de Méré se constitue un énorme réservoir d’impressions optiques dans lequel elle puise son énergie créatrice. Cette fougue se lit dans la riche variété de ses textiles. « Brossinette », ainsi qu’on la surnomme tendrement à Paris, s’inspire de photographies en noir et blanc, dont elle découpe les lignes de contour avant de les assembler en groupe. Elle dessine à la main sur papier calque et teste différentes associations de couleurs tandis que ses collaborateurs transposent ses idées dans un rapport formant la base incontournable de l’impression sur tissu. La styliste aime décliner un même thème pendant longtemps, ainsi qu’en témoigne la série sur les verres historiques. Grâce aux créations pour des grandes maisons de mode parisiennes, les tissus d’Andrée Brossin de Méré se font connaître du public : les papillons et bégonias pour Dior ou les fourrures d’animaux et tulipes pour Givenchy font fureur, même si, au départ, la bourgeoisie conservatrice française se sent quelque peu dépassée par ces motifs atypiques. La styliste ne se laisse pas impressionner et ouvre en 1956 sa propre société à Paris, Les tisseurs B de M, puis une grande filiale baptisée Tissus Brossin de Méré à la Nüschelerstrasse 24 à Zurich. À partir du début des années 1960, elle collabore en outre avec le consortium des cinq plus grands producteurs textiles de Côme et avec les soyeux de Lyon. En 1969, elle trouve une nouvelle forme d’expression : les patchworks et tableaux textiles sont très appréciés par Yves Saint Laurent, Nina Ricci et Paco Rabanne. (Sabine Flaschberger)

Stoffcoupon, Bicchieri, 1958
Entwurf: Andrée Brossin de Méré
Herstellung: Filande e Tessitura Costa, Como, IT
Material/Technik: Seidensatin, Shantung-Effekt, bedruckt
90 × ca. 50 cm
Donation: Anne Marfurt Balduzzi und Familie Lienert
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Margherita Rosina/Francina Chiara, L’Età dell’Eleganza, Como 2010.

http://www.lesartsdecoratifs.fr

http://www.laprovinciadicomo.it

Légendeso

Stoffcoupon, Bicchieri, 1958, Entwurf: Andrée Brossin de Méré, Donation: Anne Marfurt Balduzzi und Familie Lienert
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Stoffcoupon, Bicchieri, 1958, Entwurf: Andrée Brossin de Méré, Donation: Anne Marfurt Balduzzi und Familie Lienert
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Stoffcoupon, Bicchieri, 1958, Entwurf: Andrée Brossin de Méré, Donation: Anne Marfurt Balduzzi und Familie Lienert
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Stoffcoupon, Bicchieri, 1958, Entwurf: Andrée Brossin de Méré, Donation: Anne Marfurt Balduzzi und Familie Lienert
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Stoffcoupon, Bicchieri, 1958, Entwurf: Andrée Brossin de Méré, Donation: Anne Marfurt Balduzzi und Familie Lienert
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Stoffcoupon, Les Coquillages, 1953, Entwurf: Andrée Brossin de Méré, Donation: Marguerite Binz
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Andrée Brossin de Méré – Étoffes pour la haute couture

Andrée Brossin de Méré (1915-1987), qui vient au design textile par le décor de théâtre, est chargée en 1948 par un groupe de tisserands suisses de créer des étoffes pour la haute couture parisienne. Ses projets inventifs pour Christian Dior et Hubert de Givenchy attirent rapidement l’attention. En 1956, la styliste ouvre son propre magasin à Paris, Les tisseurs B de M, ainsi qu’une filiale à Zurich. Ses transpositions de collages de verres anciens illustrent parfaitement le design enjoué et créatif de l’artiste.