C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Affiche, Papier à cigarettes Job, 1896
Jane Atché
Affiche, Papier à cigarettes Job
Jane Atché,

Affiche, Papier à cigarettes Job,
1896

Jane Atché
*4001
g
f Objet e
[{"lat":47.38302500074382,"lng":8.535828854002034},{"floor":"floorplan-2"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Papier à cigarettes Job Jane Atché Affiche
6
7
Écouter le text
j

Vers 1900, le fabricant de papier à cigarettes Job confie la réalisation de ses affiches à des artistes tels que Jules Chéret (1836-1932), Alfons Maria Mucha (1860-1929) et Manuel Orazi (1860-1934). Toutefois, l’une des plus impressionnantes d’entre elles est l’œuvre d’une femme, Jane Atché (1872-1927). On ne connaît que six affiches de cette artiste. Pour en apprendre un peu plus sur sa vie, il a fallu attendre une première rétrospective, organisée seulement au début du nouveau millénaire.

Dans une biographie qu’il consacre à son père, Jiří Mucha (1915-1991) mentionne Jane Atché, artiste largement méconnue. Il lui attribue cependant le sexe masculin et l’accuse d’avoir volé à Alfons Maria Mucha des idées visuelles pour son affiche Job. La célèbre affiche pour Job de ce dernier date aussi de 1896. Hormis des parallèles dans le motif – une femme de profil, une cigarette à la main droite et un nuage de fumée s’étirant autour de la marque –, les différences ne pourraient pourtant être plus grandes. Jane Atché délaisse l’Art nouveau, typique de l’époque. Elle renonce aux éléments décoratifs et anticipe, avec son épure formelle et picturale, les lois médiatiques de l’effet de distance. Sa composition raffinée est dominée par la cape noire, qui divise l’affiche à la verticale et guide le regard du spectateur. L’aplat marquant de la cape et les lignes fines de la femme trahissent l’influence de l’estampe japonaise. Mais c’est avant tout la vision des femmes de Jane Atché qui nous touche. Dans les affiches de ses contemporains, les femmes sont souvent lascives et sensuelles, parées d’une chevelure ondoyante. Elles rendent hommage à la femme fatale, séductrice et dépravée, qui s’adonne à des plaisirs immoraux. La robe de la fumeuse de Jane Atché, qui semble très sûre d’elle, est fermée jusqu’au col, ses cheveux relevés en chignon. L’affiche montre une femme perdue dans ses pensées, qui se détourne de l’observateur, se suffit à elle-même et n’exhibe aucun charme féminin. (Bettina Richter)

Plakat, Papier à cigarettes Job, 1896
Erscheinungsland: Frankreich
Gestaltung: Jane Atché
Auftrag: Job, Toulouse, FR
Material/Technik: Lithografie
138 x 101.5 cm
Eigentümer: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Bettina Richter, «Plakatgestalterinnen – Eine Spurensuche», in: Gerda Breuer und Julia Meer (Hg.), Women in Graphic Design, Berlin 2012, S. 51f

Légendeso

Plakat, Papier à cigarettes Job, 1896, Frankreich, Gestaltung: Jane Atché
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Plakat, Job, 1896, Frankreich, Gestaltung: Alfons Maria Mucha
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK