C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Photographie, Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac, 1955
Atelier Müller-BrockmannSerge Libiszewski
Photographie, Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac
Atelier Müller-Brockmann, Serge Libiszewski,

Photographie, Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac,
1955

Atelier Müller-BrockmannSerge Libiszewski
*1007
g1D5
f Objet e
[{"lat":47.38288606832223,"lng":8.535629699982678},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac Atelier Müller-Brockmann Serge Libiszewski Photographie
  • Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac Atelier Müller-Brockmann Serge Libiszewski Photographie
  • Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac Atelier Müller-Brockmann Serge Libiszewski Photographie
  • Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac Atelier Müller-Brockmann Serge Libiszewski Photographie
  • Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac Atelier Müller-Brockmann Serge Libiszewski Photographie
  • Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac Atelier Müller-Brockmann Serge Libiszewski Photographie
6
7
Écouter le text
j

Bien que l’effet nocif de la cigarette soit connu depuis plus de 50 ans, l’interdiction de publicité pour le tabac dans l’espace public reste lacunaire en Suisse. Lorsqu’en 1955 Josef Müller-Brockmann (1914-1996) fait monter sa bannière publicitaire pour les cigarettes Turmac dans la gare de Zurich, il ignore encore tout de cette nocivité. Peu après, toutefois, il lit des articles sur la question et en tire immédiatement les conséquences morales.

À la fin des années 1950, une publicité Turmac de l’atelier Müller-Brockmann surplombe les têtes de voie à la gare de Zurich. Des jeunes hommes et femmes, cigarettes à la main, adressent un sourire heureux aux passants. La bannière conjugue un mode de vie moderne et une communication graphique idoine : des photos en noir et blanc de fumeurs en gros plan et diverses dimensions, accompagnées d’un slogan publicitaire en plusieurs langues en caractères sans empattement de couleur rouge, sont montées sur un bandeau qui ressemble à une pellicule de film américain – seulement interrompue par le logotype Turmac en arabesque. Longtemps réservé aux hommes, fumer commence à être toléré pour le sexe féminin à partir de la campagne Lucky Strike à New York (1929), dans laquelle dix femmes de la bonne société allument une cigarette qui « fait mincir ». Il faut un peu plus de temps aux femmes suisses pour oser fumer en public. On ignore pendant longtemps les effets nocifs du tabac. Lorsque Josef Müller-Brockmann apprend à la fin des années 1950 ses conséquences fatales, il renonce à accepter d’autres mandats de Turmac. Il dresse une liste de produits dont il ne souhaite pas (ou plus) faire la publicité pour des raisons morales. En font partie le tabac, l’alcool, les jouets et jeux à caractère guerrier, les armes, la spéculation immobilière et la politique partisane. À ses yeux, le graphiste a une responsabilité sociale. Il doit informer et non séduire, une position qui l’amène à renoncer à la publicité purement commerciale. (Barbara Junod)

Dokumentarfotografie, Turmac, 1955
Fotografie: Atelier Müller-Brockmann, Zürich, CH / Serge Libiszewski
Auftrag: Turmac Turkish-Macedonian Tobacco Co., Zürich, CH
Material/Technik: Papierabzug, s/w-Fotografie
14.5 × 39.3 cm
Donation: Shizuko Yoshikawa (Archiv Josef Müller-Brockmann)
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Barbara Junod, «Kreation und Kommerz», in: Museum für Gestaltung Zürich (Hg.), 100 Jahre Schweizer Grafik, Zürich 2014, S. 228.

Hartmut Berghoff (Hg.), Marketinggeschichte. Die Genese einer modernen Sozialtechnik, Frankfurt am Main 2007, S. 49–51.

Kerry William Purcell, Josef Müller-Brockmann, London 2006, S. 122–127.

Josef Müller-Brockmann, Mein Leben: Spielerischer Ernst und ernsthaftes Spiel, Baden 1994, S. 37–38.

Légendeso

Dokumentarfotografie, Turmac, 1955, Fotografie: Atelier Müller-Brockmann, Zürich, CH / Serge Libiszewski
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Entwurf für Werbepaneel, De plus en plus Turmac Superfiltre, 1955, Gestaltung: Josef Müller-Brockmann, Fotografie: Serge Libiszewski, Donation: Shizuko Yoshikawa (Archiv Josef Müller-Brockmann)
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Filmnegativ (Entwurf für Werbepaneel), Turmac, 1955, Fotografie: Atelier Müller-Brockmann, Zürich, CH / Serge Libiszewski, Donation: Shizuko Yoshikawa (Archiv Josef Müller-Brockmann)
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Entwurf für Werbepaneel, Turmac, 1955, Gestaltung: Josef Müller-Brockmann, Fotografie: Serge Libiszewski, Donation: Shizuko Yoshikawa (Archiv Josef Müller-Brockmann)
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Entwurf für Werbepaneel, Turmac, 1955, Gestaltung: Josef Müller-Brockmann, Fotografie: Serge Libiszewski, Donation: Shizuko Yoshikawa (Archiv Josef Müller-Brockmann)
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Filmnegativ (Entwurf für Werbepaneel), Turmac, 1955, Fotografie: Atelier Müller-Brockmann, Zürich, CH / Serge Libiszewski, Donation: Shizuko Yoshikawa (Archiv Josef Müller-Brockmann)
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Werkaufnahme Werbepaneel Bahnhof Zürich, Turmac, 1955, Fotografie: Atelier Müller-Brockmann, Zürich, CH / Serge Libiszewski, Donation: Shizuko Yoshikawa (Archiv Josef Müller-Brockmann)
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Atelier Müller-Brockmann – Publicité de biens de consommation

Jusqu’en 1960, l’atelier Müller-Brockmann crée des supports publicitaires non seulement pour des institutions culturelles ou pour l’industrie, mais aussi pour des biens de consommation quotidiens, tels que les cigarettes Turmac, les aliments pour bébé de Nestlé ou les boissons sucrées de Volg. Il travaille à leur promotion dans l’idée que ces produits sont éthiquement défendables. Lorsque Josef Müller-Brockmann apprend les effets nocifs du tabac pour la santé ou ceux du lait en poudre pour bébé dans les pays en voie de développement, il revoit sa liste de clients.