C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Vase, Arancia, 2011
Thomas Blank
Vase, Arancia
Thomas Blank,

Vase, Arancia,
2011

Thomas Blank
*1513
g1J0
f Objet e
[{"lat":47.382837033262525,"lng":8.535720559813058},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Arancia Thomas Blank Vase
  • Arancia Thomas Blank Vase
  • Arancia Thomas Blank Vase
6
7
Écouter le text
j

Thomas Blank (né en 1973), souffleur de verre suisse, crée des objets à facettes qui témoignent des innombrables gestes exécutés pendant leur fabrication dans son atelier bernois : la chauffe et le modelage minutieux de la pâte de verre, le plaquage de la forme soufflée, le doucissage au disque rotatif et, pour terminer, le polissage.

L’objet se matérialise devant l’œil intérieur de Thomas Blank, qui le fabrique ensuite dans une course élégante en solitaire. Dans son atelier bernois, il commence par souffler avec le manchon le cristal rouge en boule, qu’il dote d’un revêtement orange translucide. Après l’avoir soigneusement détachée de la canne, il contrôle son refroidissement dans le four idoine. Il peut alors se consacrer au décor dans la phase de travail à froid. À intervalles réguliers, le verrier passe la pièce quasi ronde au disque de polissage diamant, en suivant l’esquisse reportée sur le verre pour les grands motifs. C’est à Murano (où Carlo Scarpa, architecte et designer, avait déjà expérimenté cette technique avec succès dans les années 1930) que Thomas Blank apprend le polissage vénitien en « battuto », donnant une apparence martelée à la surface du verre, qui rappelle le travail de l’argent. Le poli de finition, qui se fait en refroidissement constant sous l’eau courante, parachève l’optique de l’œuvre, tandis que la signature gravée de l’artiste en fait une pièce unique et aisément identifiable. La fascination pour le verre s’empare de Thomas Blank dès ses études à la San Francisco State University à la fin des années 1990. Il y acquiert les bases techniques et théoriques du design du verre, lui permettant de créer des objets exceptionnels dont la surface appelle la caresse. (Sabine Flaschberger)

Vase, Arancia, 2011
Entwurf/Ausführung: Thomas Blank
Material/Technik: Glas, geblasen, geschliffen, poliert
29 x 27.5 cm
Dauerleihgabe: Schweizerische Eidgenossenschaft, Bundesamt für Kultur Bern
Bibliographieo

https://www.studiothomasblank.com/

Légendeso

Vase, Arancia, 2011, Entwurf/Ausführung: Thomas Blank, Dauerleihgabe: Schweizerische Eidgenossenschaft, Bundesamt für Kultur Bern
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Vase, Buuregoud 4, 2010, Entwurf/Ausführung: Thomas Blank
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Skulptur, lapidis no. 5, 2007, Entwurf/Ausführung: Thomas Blank
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Vase, Buuregoud 5, 2011, Entwurf/Ausführung: Thomas Blank
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK