C’est le numéro eGuide de l’objet. Vous les trouverez sur certains objets de l’exposition.
C’est le numéro de localisation de l’objet.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Cliquez ici pour voir la localisation de l’objet.
Agrandissez l’image avec deux doigts, faites pivoter les images 360° avec un doigt. Balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, biographies, légendes, etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partager un objet.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Sucrier, (sans titre), 1903
Charles Robert Ashbee
Sucrier, (sans titre)
Charles Robert Ashbee,

Sucrier, (sans titre),
1903

Charles Robert Ashbee
*1002
g1B4
f Objet e
[{"lat":47.38292057444807,"lng":8.535650487102544},{"floor":"floorplan-ug"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • (sans titre) Charles Robert Ashbee Sucrier
  • (sans titre) Charles Robert Ashbee Sucrier
  • (sans titre) Charles Robert Ashbee Sucrier
6
7
Écouter le text
j

Le sucrier en argent de Charles Robert Ashbee (1863-1942) illustre parfaitement la pensée qu’il veut insuffler dans la Guild of Handicraft, créée à son initiative. Si sa forme se distingue par sa sobriété, les détails précieux résultent d’un long travail manuel.

Charles Robert Ashbee, artiste anglais aux mille talents, exécute de nombreux objets sophistiqués pour les tables bourgeoises, tel cet élégant sucrier. L’œil et la main sont attirés avant tout par la structure d’une capsule de pavot posée sur le couvercle. Une incrustation de nacre ennoblit ce bouton d’une couronne claire, dont la beauté se détache sur l’inclusion émaillée sur feuille d’argent froissée. Les anses incurvées et surdimensionnées jaillissent organiquement du pied rond et se jettent dans le bord supérieur du sucrier. Bombées, elles offrent une forme parfaite à la main. Une incrustation de verre de couleur verte protège l’intérieur du récipient métallique des substances oxydantes telles que le sucre. Il est impossible d’éviter les empreintes de doigt et autres traces, que seul un produit nettoyant peut faire disparaître. Charles Robert Ashbee, architecte diplômé, se fait architecte d’intérieur, orfèvre, artisan d’art, théoricien de l’art et poète. Il initie en 1888 la School of Handicraft ainsi que la Guild of Handicraft, qui lui est corrélée. Cette guilde d’artisans d’art anglais produit et propage des objets utilitaires modernes de grande qualité, à l’antipode des produits de masse industriels. Elle influence des fondations similaires sur le continent européen, à l’instar de la Wiener Werkstätte (Atelier Viennois) ou de la manufacture Amstelhoek d’Omval dans la banlieue d’Amsterdam. (Sabine Flaschberger)

Zuckerdose mit Deckel, 1903
Entwurf: Charles Robert Ashbee
Herstellung: Guild of Handicraft, London, GB
Material/Technik: Silber, getrieben, ziseliert, emailliert; Perlmutt; Glas
10 x 24 x 10.8 cm
Eigentum: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK
Bibliographieo

Sigrid Barten (Hg.), Um 1900. Verborgene Schätze aus der Sammlung des Museums Bellerive, Zürich 1999.

Alan Crawford, C.R. Ashbee – Architect, Designer and Romantic Socialist, 1985.

Légendeso

Zuckerdose mit Deckel, 1903, Entwurf: Charles Robert Ashbee
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Zuckerdose mit Deckel, (geöffnet), um 1903, Entwurf: Charles Robert Ashbee
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Senftopf mit Löffel, um 1903, Entwurf: Charles Robert Ashbee
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Deckelpokal, 1903, Entwurf: Charles Robert Ashbee
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Texte de l’expositiono
Crème et sucre

Le fait de posséder un service à thé ou à café de bon goût est un attribut important pour tout ménage sensible à la mode au tournant du xxe siècle, de même que dans la culture bourgeoise des décennies suivantes. Les objets en métal – argent ou laiton –, qui magnifient les produits culinaires de luxe de l’époque, présentent différentes positions stylistiques anglaises et danoises, voire suisses : ces objets utilitaires de grande qualité sont considérés par les designers comme l’antithèse des produits de masse industriels.